Big Brother is waiting...

Le président Obama en avait parlé en janvier dernier mais l’idée semblait un peu farfelue, il faut l’avouer : assigner un identifiant unique à chaque utilisateur du web. « Ben oui, beau projet quand même » disait la plupart des observateurs, dont moi-même, sans trop y croire…

Eh bien c’était sans compter sur la ténacité de nos voisins du sud de la frontière : les plans du prochain organisme d’identification en ligne, The National Strategy for Trusted Identities in Cyberspace (NSTIC) a été dévoilé vendredi dernier par le Département du Commerce américain.

Le principal argument de vente, si je peux me permettre cette expression, est la promesse d’un niveau de protection accrue pour permettre d’effectuer des transactions en ligne d’une manière plus sécuritaire. Et c’est sans parler de la possibilité de s’identifier sur un site web sans avoir à stocker un mot de passe, etc. Un peu comme Facebook mais avec le gouvernement des États-Unis en toile de fond… Et pour se donner une bonne chance d’implantation, des compagnies comme Microsoft, IBM et Secure ID Coalition seraient à mettre au point les derniers détails des logiciels et de l’équipement nécessaire à cette entreprise.

Inutile de dire que cette initiative a provoqué une levée de boucliers de la part de plusieurs acteurs du web. L’ombre de Big Brother refait rapidement surface dans ces situations, comme on peut le constater sur plusieurs publications électroniques, comme ce billet explicitement intitulé : Why Obama’s National Internet ID Solution is a Really, REALLY Bad Idea? Je crois que c’est une bonne base de discussion…

Commenter