Anonymous / SimmonsCôté sécurité informatique, il arrive tellement d’évènements présentement qu’il manquait juste une star du rock dans le portrait… Je me permet de vous résumer brièvement l’histoire, car le dernier revirement est aussi innatendu que spectaculaire.

Premièrement vous devez connaitre le collectif Internet appelé Anonymous qui aime bien attaquer les sites web de ceux ne partageant pas leur vision de la liberté totale en ligne. Je vous ferez grâce de l’historique et des actions de ces individus pour me concentrer sur l’épisode qui nous intéresse.

Pas plus tard qu’en octobre dernier Gene Simmons, le bassiste du groupe Kiss à la langue bien pendue (dans tous les sens que vous trouverez), affirmait dans une convention en France que les compagnies de disques devraient être plus agressives avec les téléchargements illégaux de musique dans des termes sans équivoque (voir ce lien pour plus de détails). Inutile de dire que cela n’a pas plu du tout au groupe Anonymous qui a décidé d’attaquer le site de Simmons en guise de représailles. Et en bon rocker qu’il est notre dieu du rock n’ roll a réagi en menaçant les responsables de l’enfer sur terre et en faisant la démonstration qu’à l’époque il ne savait pas tout à fait de quoi il parlait, ce qui lui a valu quelques bonnes chroniques dans la blogosphère en plus d’une seconde attaque contre genesimmons.com.

Donc au moment où des compagnies de la trempe de Sony sont littéralement à genoux depuis qu’Anonymous a lancé son ‘Operation Payback‘ contre les adversaires du piratage (réseau Playstation vous dites?), voilà que le FBI a fait une perquisition jeudi dernier dans une demeure de Washington grâce à des informations fournies par… eh oui, les avocats de Gene Simmons.

D’après ce qui a coulé de l’affaire cette fois les agents posséderaient des preuves en béton contre le propriétaire des ordinateurs saisis, alors imaginez un peu la position de ce mec : après un procès qui peut lui valoir jusqu’à 10 ans d’emprisonnement il devra retourner de nouveau en cour pour affronter les avocats qui lui ont mis le grappin dessus! Et comme notre ami Gene l’a dit si gentiment : « we will sue their pants off« .

Commenter